BFGoodrich : dérapage contrôlé vers le succès!

Être mis en nomination pour un Prix d’excellence de la SQPRP est un accomplissement en soit. L’effet est exponentiel lorsque le succès de la campagne est le fruit d’un travail intégré, qui additionne l’expertise client et celle des agences de marketing interactif, de création publicitaire et média à celle des relations publiques. Le cas BFGoodrich illustre à quel point la somme des parties est supérieure à chacune de ses composantes.

Depuis 2008, le fabricant de pneus BFGoodrich commandite une équipe dans le cadre de la saison canadienne de drift, un sport motorisé de dérapage contrôlé en pleine croissance, mais méconnu du grand public.

Le mandat? Illustrer le leadership de la marque en matière de pneumatique haute performance à travers l’engagement dans un sport motorisé à démystifier. Il faut ajouter un degré de difficulté en plus, celui de joindre une cible qui passe davantage de temps dans son garage qu’à écouter la télévision ou à lire les journaux.

Le programme développé par H+K stratégies orchestre une intégration parfaite des médias sociaux et des relations publiques. Il permet d’entreprendre une conversation  avec un consommateur au profil unique et extrêmement difficile à rejoindre et à faire croître l’engouement auprès d’une cible plus large.

Comme dans toute conversation qui évolue avec le temps, le programme de relations publiques a été adapté au fil des ans. Le mix de relations publiques, le site web et l’événementiel ont rapidement cédé la place à un mélange laissant plus de place aux médias sociaux, grâce à la création d’une communauté Facebook.

Entre les courses, cette communauté devient un lieu d’échanges privilégié entre les amateurs et les pilotes BFGoodrich. Les consommateurs, les membres de l’équipe et la marque tissent des liens. En 2010, pour animer cette communauté en ligne grandissante et pour renforcer le lien avec les amateurs sur la piste, les populaires animateurs Isabelle Desjardins et Tim Deegan sont engagés à titre de Webreporters. C’est avec leur énergie débordante et leur Flipcam à la main que ces derniers contribuent à approfondir les échanges et permettent à l’équipe BFGoodrich de soutenir une conversation qui s’intensifie dans tous les sens du terme.

Une fois le noyau dur bâtit, les médias traditionnels peuvent contribuer à élargir le cercle. De prime abord, les journalistes généralistes ne sont pas naturellement disposés à parler de la drift, alors que ceux qui couvrent le sport automobile la perçoivent comme un sport amateur, bien loin de la Formule 1 et de Nascar. Pour les convaincre de s’y intéresser, H+K stratégies invite les journalistes à vivre l’expérience plutôt hors du commun qu’est celle de monter à bord d’un véhicule de course automobile conduite par un pilote professionnel. Tous en ressortent saisis. Une expérience mémorable et haute en émotion rendue possible grâce à une marque audacieuse : BFGoodrich.

Trois saisons de drift plus tard, les sceptiques sont confondus et les médias convaincus : la drift est un sport entier et le professionnalisme de l’équipe BFGoodrich est sans équivoque. Aujourd’hui, la page Facebook de l’équipe compte des milliers de fans, qui interagissent entre eux et avec l’équipe. Un bassin d’amateurs convaincus et convaincants que BFGoodrich n’est pas près de laisser tomber en cette nouvelle saison qui débute sous peu!

Un dérapage contrôlé vers le succès qui, soit dit en passant, pourrait monter sur le podium lors du Gala du 26 mai prochain… À suivre!

MAJ: L’auteur, Stéphanie Babin, était conseillère chez H+K Stratégies au moment de la publication de ce billet.

_________ Partager