Les Québécois sur Internet : quelques statistiques

Bien que le Québec accuse toujours un certain retard quant à l’adoption des médias sociaux, cette disparité entre notre province et l’Amérique du Nord en général s’efface progressivement. Le CEFRIO (Centre francophone d’informatisation des organisations) est LA source de statistiques pour l’utilisation d’Internet et des médias sociaux au Québec. Selon sa récente étude, la proportion d’utilisateurs réguliers d’Internet augmente constamment depuis 2000. En fait, le Québec talonne de près l’Amérique du nord en général en nombre d’utilisateurs accédant à l’Internet au moins une fois par semaine (75% pour le Québec, 77% pour l’Amérique du Nord). L’Europe se situe à 58% et la moyenne mondiale est à 29%.

Autres statistiques intéressantes tirées de l’étude :

Les Québécois passent en moyenne 17,1 heures par semaine sur Internet, y compris 9,9 heures à domicile, 5,8 heures au travail et 1,4 heure via leurs téléphones mobiles.

Les jeunes de 25 à 34 ans forment le groupe qui navigue le plus souvent l’Internet depuis leur mobile (2,7 heures par semaine).

93% des Québécois ayant un revenu annuel de plus de 60 000$ sont branchés

49 % des adultes québécois considèrent désormais les achats en ligne par carte de crédit comme assez ou très sécuritaires

Les  transactions en ligne sont passées de 15 % à 25 % entre février 2008 et février 2010.

Et qu’en est-il des générations?

Fait cocasse : en 2008 la Finlande est devenue le premier pays à déclarer l’accès à l’Internet haute vitesse comme droit fondamental du citoyen.

Devant ces données, force est de constater que toute entreprise québécoise doit immanquablement au moins songer à l’intégration d’une composante Internet / médias sociaux lors du développement de son plan de communication annuel. Le faites-vous?

Le CEFRIO : « Centre de liaison et de transfert qui regroupe plus de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 60 chercheurs associés et invités qui œuvrent au service de l’innovation sociale et organisationnelle.  (Sa mission est) de contribuer à faire du Québec une société numérique, grâce à l’usage des technologies comme levier de l’innovation sociale et organisationnelle. »

 

_________ Partager