Denis Coderre: You only have one chance to make a first impression

Ce matin, Denis Coderre tenait une conférence de presse pour annoncer qu’il se présentait (surprise, surprise) à la mairie de Montréal et presque tout ce qui pouvait mal aller a mal été.

  • Les militants du FRAPRU (incluant un type portant un foulard noir sur le visage) ont squatté la conférence de presse avec les images que ça suppose :

Denis Coderre

  • Les notes biographiques de M. Coderre remises aux journalistes comportaient deux (!) fautes dans son prénom (!).
  • La déclaration de M. Coderre comptait un certain nombre de fautes additionnelles (dont ma préférée : «Nous devons (…) cessez (sic) d’être infantilisé (re-sic)»)
  • On a appris que son attaché de presse était, jusqu’à récemment, porte-parole du PRO des Lavallois, le parti de Gilles Vaillancourt.
  • Un policier a fait tomber un manifestant de 85 ans qui a été amené à l’hôpital en ambulance.
  • Une vieille vidéo de M. Coderre racontant qu’il a vu un OVNI, alors qu’il avait approximativement 10 ans, a été déterrée et mise en ligne par un internaute.

  • Le site Internet de Radio-Canada, qui devait diffuser la conférence de presse en direct, diffusait plutôt des images d’un panda broutant :

Comprenons-nous bien : ce n’est pas aujourd’hui que l’élection de novembre prochain a été gagnée ou perdue par qui que ce soit. Mais est-ce que quelqu’un est prêt à parier avec moi que M. Coderre et son entourage espéraient un meilleur lancement?

Enfin, je ne peux m’empêcher de souligner que l’aspect du lancement qui s’est le mieux déroulé est l’aspect des médias sociaux. En effet, tôt ce matin, une page Facebook avait été publiée et une vidéo avait été mise en ligne sur YouTube scoopant (légèrement) les médias traditionnels.

Si j’étais dans son équipe de conseillers, je mettrais beaucoup d’efforts sur cet aspect de la campagne. Non?

 

_________ Partager